Comment faire parler de vous et de votre entreprise gratuitement ? Par couverture médiatique.

Comment faire parler de vous, gratuitement : par couverture médiatique.

journalistes

par Roger Pierce, expert en entrepreneuriat, www.Bizlaunch.ca, Novembre 2007,

(Pour les petits malins opportunistes, toujours à la recherche d’un ticket gratuit… ;o))

Partie intégrante de toute stratégie marketing d’une bonne petite entreprise, la visibilité gratuite peut facilement se réaliser.

L’obtention d’une couverture médiatique pour vos affaires comporte de nombreux avantages. Elle semble plus crédible que la publicité payée parce qu’une source crédible parle de vos affaires. Grâce aux agences de transmission des nouvelles et aux conglomérats médias qui partagent votre histoire via différents véhicules de télécommunication, le fil de presse gratuit peut aisément rejoindre plus de gens dans plus de marchés, plus qu’il vous serait possible de le faire avec les dépenses publicitaires traditionnelles. De plus, la couverture médiatique crée un important bourdonnement qui suscite l’intérêt public envers vous et votre entreprise.

En somme, un article de presse, une mention aux nouvelles, une chronique à votre sujet ou une entrevue, toutes ces méthodes pourraient valoir des milliers de dollars en visibilité pour votre petite entreprise.

Encore mieux, dans cet univers composé de milliers de sites internet, magazines, journaux et stations de radio et télé, les médias sont affamés de contenu. Ils ont besoin de bonnes histoires pour attirer les auditoires et garder leurs annonceurs heureux.

Ainsi, tout ce que vous devez savoir, c’est comment attirer l’attention des médias et voici quelques suggestions :

Pile de journauxSoyez d’actualité. Trouvez quelque chose d’intéressant à dire aux médias. Regardez vos affaires sous tous les angles. Répondez-vous à une tendance croissante dans le marché ? Votre entreprise est-elle en pleine croissance, avec l’embauche à la hausse ou l’ouverture de nouvelles succursales ? Avez-vous développé un processus innovateur ou un nouveau système épatant ? Travaillez-vous avec un organisme caritatif de votre région ?

Une bonne tactique consiste, si possible, à relier vos affaires à une tendance hot. Portez attention à ce qui se passe dans votre marché ou dans l’industrie et démontrez comment votre entreprise se rattache à des événements qui viennent de faire les nouvelles. Par exemple, suite à une hausse des cambriolages résidentiels, une compagnie qui vend des systèmes d’alarme maison pourrait émettre un communiqué de presse pertinent, accompagné de quelques suggestions pour protéger la maison. Et de son côté, une société immobilière pourrait rendre compte des derniers chiffres de ventes de condos et offrir quelques conseils aux acheteurs éventuels.

N’allez jamais croire que vos affaires ne sont pas intéressantes. Chaque compagnie a une histoire à raconter.

Annoncez votre expertise. Les médias veulent parler aux leaders et experts de l’industrie. Vous attirerez mieux leur attention si vous communiquez une spécialité. Par exemple, un propriétaire de gym pourrait s’afficher comme étant « expert de la forme physique », tandis qu’un programmeur de site internet pourrait se qualifier de « spécialiste du marketing en ligne ».

Vous basant sur l’exacte raison d’être de votre entreprise, identifiez votre expertise ou spécialité particulière et accordez-vous ensuite tout le crédit mérité, dans tous vos communiqués de presse. (par exemple, voyez mon audacieuse signature, écrite sans scrupule !)

N’utilisez jamais les médias pour promouvoir vos ventes. Les histoires de « soldes d’inventaires à tout casser » ne seront pas publiées, les journalistes ne les apprécient pas. Ils considèrent ce genre de réclame comme de la publicité plus que comme une nouvelle et vous dirigeront vers leur service de publicité. Les journalistes qui jugeront votre communiqué trop commercial s’empresseront de le rejeter. Les compagnies médiatiques sérieuses tracent une ligne ferme entre la publicité et l’éditorial. Faites honneur à leur intégrité en ne mélangeant jamais les deux.

Créez une base de données des médias. Utilisez votre logiciel de gestion de contacts pour bâtir et maintenir une liste courante des rédacteurs de nouvelles, directeurs de programme, et journalistes. Vous pouvez acheter des annuaires de médias, mais il est préférable de créer votre propre liste pertinente à vos affaires (l’envoi d’un communiqué de presse à un magazine d’animaux de compagnie semble assez ridicule quand vous dirigez une école de camionnage).

Vous devriez approcher les mêmes médias avec lesquels vous feriez affaire si vous annonciez. Identifiez ces journaux, magazines, stations de radio et télé, ainsi que sites internet lus, écoutés et visités par vos clients cibles.

Visitez les adresses Internet de chaque média pour obtenir les noms des personnes ressources aux nouvelles, à la direction de la programmation et à la production, ainsi que les noms des journalistes, si possible. Avec le temps, vous établirez une importante base de données qui simplifiera vos envois de communiqués de presse.

Écrivez un titre accrocheur. Sans contredit, le titre constitue la partie la plus importante d’un communiqué de presse. Les bureaux de nouvelles peuvent recevoir des milliers de communiqués par semaine. Les rédacteurs n’ont pas le temps de tout lire. Ils regardent le titre et peut-être le premier paragraphe. Si votre texte ne capte pas leur attention, vous n’avez aucune chance.

Un titre devrait s’étaler sur un maximum de deux lignes et contenir un énoncé intéressant. Une fois de plus, essayez d’établir un lien avec un point d’intérêt récent. Par exemple, un propriétaire d’animalerie pourrait écrire « Les propriétaires de chien vivent cinq ans de plus ! », tandis qu’un développeur de site internet pourrait titrer quelque chose comme « Les mots magiques attirent les internautes ». Mais peu importe votre titre, assurez-vous de le soutenir avec une explication, la mention d’une source honorable, ou les statistiques d’origine.

communiqué de presseEnvoyez votre communiqué. La façon traditionnelle d’approcher les médias consiste à rédiger votre communiqué (éviter la mention « de presse », pour ne pas froisser les médias électroniques).

Votre communiqué devrait tenir sur une seule page, en quatre ou cinq paragraphes bien écrits. Prenez un journal local ou allez faire un tour en ligne, pour voir comment les journalistes utilisent la technique du langage à la troisième personne.

Assurez-vous d’ajouter vos coordonnées à votre communiqué, afin d’inviter les journalistes ou rédacteurs à communiquer avec vous pour de plus amples renseignements. Lorsque vous serez satisfait du résultat, faites parvenir votre communiqué par télécopieur ou courrier électronique, aux récipiendaires figurant sur votre liste de données.

N’oubliez pas qu’il vaut mieux produire un bref communiqué. Vous ne voulez pas dévoiler toute l’histoire. Juste assez pour mousser l’intérêt et convaincre un journaliste de communiquer avec vous. Enfin, nommez dans votre entreprise quelqu’un qui répondra aux médias.

Assurez un suivi. Avec un titre accrocheur, écrit pour un communiqué solide, distribué à des médias bien ciblés, vous devriez recevoir plusieurs appels. Enfin je vous le souhaite, et ce, pour chacune des fois où vous essaierez de faire parler de vous. Cependant, certains médias seront plus difficiles à rejoindre et exigeront de vous un plus grand savoir-faire.

Dans certains cas, il est tout indiqué de rappeler vos contacts, après leur avoir expédié votre communiqué. Demandez-leur s’ils sont intéressés à publier votre histoire et si ce n’est pas le cas, demandez pourquoi, afin d’améliorer votre technique une prochaine fois. N’embêtez pas trop vos contacts avec une tonne de courriels ou d’appels, pour éviter qu’ils ne vous claquent la porte au nez à tout jamais.

Avec tous ses avantages, la couverture médiatique gratuite devrait faire partie de votre plan média. Vos coûts marketing en seront réduits, vous aiderez à bâtir votre crédibilité et ferez parler de votre entreprise.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron. Alors si les médias ne répondent pas à votre première approche, laissez vos frustrations de côté. Travaillez votre histoire… et recommencez. Cent fois sur le métier…

 

Article web original : http://www.visa.ca/pme/articles/marketing-et-ventes/comment-faire-parler-de-vous.jsp#

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *