Windows ou OS X : lequel est le plus sécuritaire ?

Lequel est le plus sécuritaire: OS X ou Windows ?

Lequel est le plus sécuritaire: OS X ou Windows?

Par André Boily

 Canoe.ca image sur Webanaki.ca, article d'André Boily

C’est un débat qui ne cesse de revenir au fil des ans, celui de la sécurité entre les deux systèmes d’exploitation les plus couramment utilisés. De Mac OS X ou de Windows, lequel est le plus sûr?

Comme pour les infestations des forêts boréales (pensons à la tordeuse des bourgeons de l’épinette), les infestations par logiciels malveillants foisonnent sur Internet en raison de la grande densité d’ordinateurs équipés du système Windows. Et comme des bouleaux dans la même forêt d’épinettes, les ordinateurs Mac OS X incompatibles avec l’infestation sont ignorés des nuées d’insectes.

Pour tenter de répondre à cette question, il est ici plus intéressant de regarder du côté Mac où les logiciels antivirus sont déclarés complètement inutiles, alors que du côté Windows, ces derniers ne pouvaient tourner sans protection.

QUE DIT APPLE?

Sur les forums de soutien en ligne d’Apple, des utilisateurs de systèmes Mac se posent sans cesse l’utilité d’installer ou non un logiciel antivirus. Réponse: la réponse donnée est habituellement négative.

Et pour résumer très brièvement les longues pages sur la question, depuis le système OS X 10.6 intégrant la protection Xprotect, un cheval de Troie ne peut être chargé dans un Mac que si son utilisateur l’installe lui-même, en suivant la procédure d’installation et en entrant son mot de passe.

Autre possibilité d’infection, les vulnérabilités du module Java – un module désuet qu’il suffit de supprimer de ses Préférences système en suivant la procédure ici (à ne pas confondre avec JavaScript dans vos navigateurs).

UN STRICT ÉCOSYSTÈME

Apple recommande de n’installer aucun logiciel commercial antivirus ou autre, sauf ceux présents dans sa boutique Mac App Store qu’Apple protège jalousement en inspectant la qualité des produits offerts.

Quant aux logiciels malveillants visant Windows reçus inopinément dans la messagerie de votre Mac, ceux-ci sont dissimulés dans de faux fichiers annexés faciles à reconnaître (My_sx_Video.avi… checked by Norton Antivirus.exe) et à supprimer.

PUBLICITÉS ENVAHISSANTES

Un mot sur les publicités, les gens confondent virus avec certains modules publicitaires envahissants.

Pensant bien faire en installant MacKeeper ou tout produit similaire pour «nettoyer» leur système, plusieurs installent des publicités envahissantes sur le navigateur Web. Dans ce cas-ci, c’est une erreur de l’utilisateur plus embarrassante qu’infectieuse, et non du système.

TOUJOURS UTILES LES ANTIVIRUS?

Le débat sur l’utilité des antivirus fait rage. Apple ne recommande pas d’en installer un. Ni Microsoft pour son tout récent Windows 10 qui a prévu de bien meilleures protections intégrées à son système d’exploitation avec notamment une mise à jour rapide du système.

Les spécialistes s’entendent pour dire que les logiciels antivirus causent plus d’ennuis que de bien. Pourquoi? Parce que pour reconnaître un logiciel malveillant, l’antivirus doit compter sur une base de données virale à jour. Or, comme la majorité des attaques virales sont du type «zero-day», autrement dit immédiates, le retard des bases antivirus ne permet pas de réagir à temps pour se défendre contre une attaque.

Autre argument de poids, les logiciels antivirus fouinent et bidouillent si profondément dans les fichiers intimes des systèmes d’exploitation qu’ils rendent ces derniers non seulement plus instables, bogués et plus lents, mais créent également des vulnérabilités pouvant être exploitées par des pirates.

Plus important encore, l’antivirus crée un faux sentiment de sécurité chez les utilisateurs.

ALORS, LEQUEL?

On ne se trompe pas en disant qu’aucun n’est infaillible. Reste qu’en pratique, un ordinateur Windows 10 doit se défendre avec ou sans logiciel antivirus (avec les ressources matérielles que cela exige) pour demeurer «propre», ce qu’un ordinateur sous OS X n’a pas à faire, et que les mises à jour tant virales que système doivent être installées sans délai.

Verdict automne 2015, si les systèmes s’équivalent, OS X demeure de loin le plus sûr. Parce que d’une part, le système d’exploitation et l’écosystème Mac sont bien gérés et, d’autre part, l’armada de pirates et la quantité de logiciels malveillants qui rôdent toujours sur les réseaux préfèrent surtout cibler la forêt d’ordinateurs Windows.

Au risque de se répéter, la première barrière contre les infiltrations, c’est vous.